Les détails du fonctionnement des scpi

Pour diversifier votre patrimoine immobilier, les SCPI se présentent comme la solution idéale. Rentable, accessible et surtout diversifiée, la SCPI a de nombreux avantages, notamment concernant la fiscalité. Comment fonctionne alors ce type d’investissement ? Focus sur les sociétés civiles de placement immobilier.

SCPI, de quoi s’agit-il ?

Une SCPI se définit comme un véhicule financier. Elle a pour objectif d’acquérir un patrimoine immobilier. La société investit alors dans l’immobilier locatif et s’occupe de toute la partie gestion. Le fonctionnement d’une SCPI est assez simple : elle va investir dans des biens immobiliers, en général dans le secteur tertiaire et ces biens immobiliers seront ensuite mis en location. Via l’argent des investisseurs, les scpi créent un parc immobilier. Ces investisseurs pourront ensuite percevoir une partie des loyers en fonction des parts qu’ils ont acquis. Plus ils détiennent des parts de société, plus ils pourront percevoir de revenus. Les particuliers pourront alors bénéficier de revenus locatifs réguliers sans avoir à s’occuper des paperasses qui sont liées à la gestion des biens immobiliers. Ce type d’investissement a existé depuis plusieurs décennies. Aujourd’hui, les SCPI détiennent une grande place dans le paysage du marché immobilier. Un portefeuille de biens immobiliers sera constitué par la SCPI après avoir collecté des fonds auprès des épargnants et des investisseurs. Les actionnaires de la SCPI pourront alors profiter d’un portefeuille d’actifs diversifié. Pour d’autres informations supplémentaires sur la SCPI définition, suivez ce lien.

Comment fonctionne une SCPI ?

Les SCPI sont des sociétés de gestion qui vont acheter des biens immobiliers avec le capital que les investisseurs de parts ont investi. Dans un second temps, les biens immobiliers seront mis en location. Les SCPI fonctionnent comme une ruche. Chacun aura un rôle bien précis pour que la société puisse fonctionner. Ce sont les épargnants qui souscrivent des parts de SCPI pour investir. La société de gestion s’occupera de la gestion locative ainsi que de l’achat de nouveaux biens immobiliers. La SCPI s’occupera aussi de la redistribution aux actionnaires les loyers perçus. Tout cela sera contrôlé et surveillé de près par l’AMF ou Autorité des Marchés Financiers. L’assemblée générale du commissaire aux comptes, du conseil de surveillance, des associés et d’un expert immobilier constituent un organe de contrôle. Cet organe aura pour rôle principal de s’assurer que tout fonctionne bien.

Les types de SCPI

Il existe différents types de SCPI : les SCPI de rendement, les SCPI fiscales et les SCPI de plus-value. Les SCPI de rendement, comme leur nom l’indique, ont un objectif précis : le rendement. D’ailleurs, ce sont les plus connues parmi les types de SCPI. Elles sont composées principalement de bureaux que les entreprises louent, des entrepôts ou de locaux commerciaux. Les SCPI de rendement peuvent aussi avoir dans leur parc immobilier des résidences de services. Pour investir dans une SCPI de rendement, vous pouvez choisir d’investir en direct à partir d’une plateforme en ligne, au comptant, à crédit si vous voulez bénéficier de l’effet de levier, en nue-propriété pour une succession optimale ou en unité de comptes via votre contrat d’assurance-vie. Parmi les SCPI fiscales se trouvent les SCPI Pinel, les SCPI Malraux et les SCPI de déficit foncier. Elles permettent de réaliser un investissement tout en réduisant les impôts. Elles sont alors plus adaptées pour les investisseurs qui cherchent à réduire leurs impôts. Les biens immobiliers concernés par ces types de SCPI sont les biens immobiliers neufs, les biens immobiliers rénovés ou les immobiliers résidentiels locatifs. La plus-value est le facteur qui compte le plus avec les SCPI de plus-value. Elles visent alors les biens immobiliers qui peuvent gagner en valeur avec le temps. Les biens qui ont de meilleures chances de générer des plus-values constituent alors le parc immobilier de ces types de SCPI.