Investissements financiers : pourquoi investir dans les SCPI ?

Moins connu que l’investissement immobilier classique, investir dans une société civile de placement permet d’obtenir un rendement non négligeable. Dans cette configuration, il ne s’agit pas d’acheter un bien, mais des parts sociales. Le propriétaire devient alors associé d’une structure indépendante. Cela présente une multitude d’avantages pour l’acheteur.
Dans cet article, découvrez pourquoi investir dans une société civile de placement immobilier.

Un accès au marché immobilier d’entreprise

La SCPI est une société de placement où les associés investissent leur argent dans des biens immobiliers commerciaux. Il peut s’agir des murs d’une entreprise, de bureaux ou encore d’un atelier. Bien souvent, ce type d’investissement vaut plusieurs millions d’euros. À eux seuls, les particuliers n’ont généralement pas accès à ce marché.
La société civile de placement immobilier regroupe les investissements de plusieurs centaines de personnes. Ce faisant, la structure est en mesure de réunir un capital important pour acheter des biens extrêmement chers.

Par ailleurs, les particuliers n’ont pas besoin d’investir des sommes astronomiques pour devenir propriétaire de parts sociales d’une SCPI de rendement. Un minimum est toujours demandé au départ, mais celui-ci dépasse rarement les 500 voire 1 000 €. Dans ce contexte, de nombreuses personnes, même sans capital important, peuvent accéder à la propriété.
À l’inverse, pour un investissement immobilier d’une maison ou d’un appartement, l’épargnant doit faire preuve d’un apport en capital important pour obtenir un prêt.

Un rendement SCPI plus élevé

Tout investissement a pour objectif d’être rentabilisé rapidement et de manière importante. C’est le cas de la société civile de placement. En effet, grâce à un investissement initial plus faible, le rendement SCPI est beaucoup plus facilement atteignable que l’achat d’une maison ou d’un appartement par une personne seule.
En moyenne, ce rendement est estimé aux alentours de 5 % pour les associés d’une telle structure.

Par ailleurs, il est important de distinguer deux types de société de placement immobilier qui apportent des avantages différents :

  • SCPI de rendement : c’est la structure la plus connue, dont l’objectif est de verser aux propriétaires de parts sociales des revenus de manière régulière. La plupart du temps, cette rente est versée à l’associé tous les trois mois.
  • SCPI fiscales : plusieurs lois fiscales ont été mises en place pour favoriser les investissements immobiliers. Dans ce cadre, les associés perçoivent des avantages fiscaux, tels que des réductions d’impôts, qui varient selon la loi applicable. Parmi les plus connues, on retrouve ; la loi Pinel, la loi Malraux, la loi Méhaignerie ou encore la loi Duflot.

Quelle que soit la formule choisie, l’associé voit son investissement rapidement rentabilisé.

Une gestion et une revente facilitées

Le propriétaire de parts sociales d’une société de placement est un simple investisseur, et non un gérant. Ce n’est donc pas à lui de prendre en charge la gestion du parc immobilier.
C’est au gérant de la structure de mettre en place une série d’actions pour que tous les associés obtiennent un rendement satisfaisant. Parmi les actions du gérant, on retrouve :

  • la sélection des biens immobiliers ;
  • le choix des locataires (publication d’annonce, visite, dossier, …) ;
  • le paiement des charges ;
  • la gestion des travaux, etc.

Ainsi, l’associé perçoit son revenu net. Il a simplement besoin de vérifier le rapport annuel afin de suivre l’évolution de la structure et de son investissement.

En plus d’une gestion facilitée, la revente de parts sociales est également très simple. Il existe plusieurs marchés (primaire, secondaire ou de gré à gré) où l’associé puisse revendre ses parts, que ce soit en intégralité ou en partie. Ainsi, si le propriétaire de parts a besoin de liquidités, il est possible de vendre une partie de ses parts. De cette manière, il conserve son investissement tout en bénéficiant de trésorerie pour faire face à des difficultés financières. À l’inverse, le propriétaire d’un bien immobilier ne peut revendre seulement une partie de son bien.

Des risques mutualisés

L’investissement immobilier présente une multitude de risques (non-paiement des loyers, départ d’un locataire, sinistres, augmentation des charges, travaux à réaliser, …). Le propriétaire d’un seul bien immobilier doit utiliser ses deniers personnels pour y faire face.
À l’inverse, une société de placement immobilier est propriétaire de plusieurs biens. Ainsi, si l’un de ces biens présente le moindre risque, le revenu provenant des autres loyers permettra de compenser la perte de revenu.
En plus de posséder plusieurs biens, la stratégie d’une SCPI de rendement est de diversifier les investissements. Ainsi, les locaux se situent dans plusieurs régions, voire plusieurs pays. De même, la structure possède différents types de locaux appartenant à des entreprises sur plusieurs secteurs d’activités.
Cette diversification permet d’avoir plusieurs revenues en cas de crises touchant une région ou un secteur.