Comment choisir son conseiller en gestion de patrimoine à Nantes ?

Vous souhaitez vous adresser à une agence de gestion de fortune pour lui confier les tâches de gestion après un héritage, ou parce que vous convoitez vous constituer un complément de retraite, anticiper le financement des études de vos enfants, préparer votre succession sans douleur… Mais comment choisir son conseiller en gestion de patrimoine à Nantes ? Suivez certaines règles à observer afin de choisir correctement son conseiller pour obtenir le conseil gestion patrimoine

Le conseiller en gestion de patrimoine doit être agréé et multicarte

Il n’y a pas de définition légale pour un consultant en gestion patrimoine à Nantes, mais il existe des indices qui peuvent vous aider à évaluer du conseil en gestion de patrimoine que vous sollicitez. Évitez ceux qui ne sont pas immatriculés auprès d’Orias, qui est le seul registre des intermédiaires dans les secteurs de l’assurance, de la finance et de la banque, qui répertorie tous ceux éligibles à l’exercice. Dans le cas où il y a un litige, ce label vous donnera la possibilité de jouir des assurances qu’il a souscrites, et de celles de son organisation professionnelle.

La qualité de la gestion patrimoine à Nantes repose également sur la différence des placements disponibles : immobilier, Perp, de capitalisation, contrats Madelin, assurances vie, fonds communs de placement, produits dérivés, actions, obligations et Sicav, etc. À chaque classe d’actifs convient une carte professionnelle ou agrément. Autre point : veuillez vous assurer qu’il est indépendant de l’institution financière avec laquelle il est en relation. Ceux qui travaillent dans une « architecture ouverte » offrent les domaines de gestion les plus vastes et les plus divers.

Méfiez-vous de ceux qui ne vous parlent que des performances futures

La première impression est toujours correcte. Il en va de même pour le conseiller gestion de patrimoine. Éloignez ceux qui ne parlent que d’eux-mêmes, de leurs produits mirifiques ou de leurs exploits ! Les entretiens avec ces professionnels servent beaucoup à les analyser. L’expert fera le point sur votre patrimoine. Afin de vous donner le meilleur conseil, il aura besoin de tout savoir sur vous. Outre vos perspectives d’investissement immobilier à Nantes et l’argent que vous pouvez économiser, il devra connaître votre âge, vos perspectives familiales et professionnelles, vos placements passés et actuels, etc. Ne vous inquiétez pas : il a l’obligation de confidentialité. Plus il posera des questions, plus vous pourrez juger de son professionnalisme. N’oubliez pas de lui dire comment vous l’avez contacté : par démarchage, par le bouche-à-oreille ou par vous-même. À l’issue de la consultation, que ce soit à domicile ou au bureau, le consultant vous remettra un DER (documents d’entrée pertinents), qui mentionne toutes son identité et ses caractéristiques juridiques (agrément, assurance, etc.).

Vérifier si la lettre de mission répond à vos exigences

Lors de ce profilage, le consultant que vous avez consulté vous indiquera également avec combien d’intermédiaires financiers il coopère, à quel coût, etc. En plus du DER, une lettre de mission vous sera envoyée, indiquant votre appétence au risque. Ce document reprendra les recommandations et conseils issus de l’inspection de votre situation financière et personnelle, et la rémunération à lui verser pour ses futurs services. 

Plus ce document sera illustré, détaillé et fouillé, et plus vous aurez une indication précise de ce que ce professionnel entend faire de votre argent. Quel que soit le temps qu’il faut pour digérer. Il placera la répartition de vos avoirs entre diverses classes d’actifs, leur périmètre d’investissement et les produits financiers correspondants. En outre des graphiques, l’approche parfaite est d’y trouver des tableaux répertoriant les instruments financiers dans lesquels vous allez investir des fonds, avec pour chaque ligne le montant mis, les frais d’entrée et de gestion de patrimoine à Nantes, les rendements futurs, le coût des parts s’il s’agit de fonds, les perspectives de plus-values ou de croissance, etc.