Réduction d’impôt pour l’investissement locatif « Pinel »

 Vous voulez vous lancer dans l’investissement locatif ? Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt. Le dispositif Pinel par exemple permet d’obtenir des remises jusqu’à 21%. Mais comment ça marche ? Quelles sont les conditions et qui peut en bénéficier ? Découvrez ci-après toutes les informations à connaitre sur le sujet.

Quels sont les types d’immobilier concernés ?

La loi Pinel est en vigueur entre septembre 2014 et décembre 2021. Il s’applique à 2 logements par an, situés dans les zones A, A bis ou B1. Cependant, depuis le début de l’année 2018, d’autres communes sont éligibles à la réduction d’impôt Pinel. Attention ! Il ne concerne pas uniquement l’immobilier neuf. D’autres types de logements peuvent également profiter d’une réduction d’impôt grâce à ce dispositif :

  • le logement en l’état futur d’achèvement, qui doit être terminé dans les 30 mois suivant la date de signature de l’acte authentique
  • le logement que vous construisez, qui doit être achevé dans les 30 mois après l’obtention du permis de construire
  • le logement ancien faisant l’objet d’une réhabilitation, qui doit être en état le 31 décembre de la 2ème année après la signature de l’acte

En outre, la résidence doit obtenir un label BBC 2005, label HPE rénovation 200ç, label BBC rénovation 2009 ou respecter la règlementation thermique ER 2012.

Quelles sont les autres conditions ?

D’abord, l’immobilier doit être utilisé par le locataire comme habitation principale non meublée avec une durée de location allant de 6 à 12 ans. Le taux varie selon la durée du bail : 12% du montant de l’investissement pour 6 ans, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans, à la limite de 300 000 euros par an. Ensuite, le propriétaire est tenu de respecter le plafonnement des loyers qui varie selon les zones :

  • zone A : 12,50 € / m2
  • zone A bis :16,83 € / m
  • zone B1 : 10,07 € / m2

Il est aussi à noter que la location aux proches, aux ascendants et aux descendants est actuellement envisageable grâce à la loi Pinel 2018. Pour terminer, le prix d’acquisition ne doit pas dépasser 5 500 € le mètre carré.

Bon à savoir !

Si vous voulez bénéficier d’une réduction d’impôt, vous devez réaliser une « déclaration Pinel » lors de votre première déclaration de revenus après l’acquisition du bien.

Il est également possible de faire une simulation Pinel en ligne. C’est gratuit et sans engagement. Cette étape vous permettra de connaitre d’avance la rentabilité de votre projet.