Louer moins cher pour payer moins d’impôts

Certes, l’investissement locatif permet de bénéficier d’une fiscalité très avantageuse. Cependant, d’autres astuces permettent également de réduire ses impôts. En effet, en baissant le loyer, vous pouvez diminuer la fiscalité de vos revenus locatifs. Mais comment ça marche ? Que faire ? Explication !

Le Pinel conventionné, pour réduire ses impôts ?

Avec la loi Pinel classique, le bailleur loue son bien au prix du marché. Pourtant, avec le Pinel conventionné, il est tenu de pratiquer un loyer modéré, c’est-à-dire plus bas que le prix normal. Grâce à ce dispositif, il est possible de bénéficier d’un abattement fiscal de 60% sur le montant des loyers perçus. Ainsi, vous ne déclarez que 40% des loyers perçus. Intéressant non ? Ce qui dit, seuls 40% de vos revenus locatifs sont imposables. En outre, le bailleur qui prévoit la réhabilitation d’un immeuble ancien loué en Pinel conventionné peut être éligible à des subventions et surtout à l’ANAH. Enfin, si vous prévoyez de vendre le bien loué avant la fin des 12 années de location exigées, vous n’aurez pas à rembourser les avantages fiscaux, sous certaines conditions.

La loi Cosse pour optimiser sa fiscalité ?

La loi Cosse est moins connue du public. Or, elle permet d’éviter la surcote des biens immobiliers proposés dans le cadre de la Loi Pinel, sur le territoire métropolitain et en outre-mer. Le dispositif est valable jusqu’au 31 décembre 2019. Les conditions ? Le propriétaire doit signer une convention avec l’ANAH et la durée du bail de l’immobilier locatif doit être de 6 ans sans travaux ou 9 ans avec travaux. De même, le loyer sera fixé en fonction des revenus des locataires (qui sera défini par l’ANAH) et il sera la résidence principale de ces derniers.

Attention ! Pour utiliser la loi Cosse, la location à un membre de la famille est interdite. Aussi, l’avantage fiscal varie selon la situation géographique du logement et le montant du loyer.

Enfin, il existe une dernière option pour réduire sa fiscalité. Sur tout le territoire, si la gestion locative est confiée à un organisme agréé, public ou privé, le bailleur obtiendra une déduction forfaitaire de 85% sur ses revenus bruts.

Bon à savoir !

Contrairement à ce que la plupart des investisseurs pensent, louer son bien à un prix inférieur à la normale peut être lucratif sur le long terme. Toutefois, veillez à conserver une opération avec un cash-flow positif pour optimiser la rentabilité d’un investissement dans l’immobilier locatif. D’ailleurs, c’est également la meilleure alternative pour éviter la vacance locative pendant une longue période. Avec un loyer relativement bas, vous pourrez garder longtemps les locataires.