Les astuces pour devenir rentier avec un investissement locatif

En France, la fluctuation du marché boursier dissuade les investisseurs. Pour devenir rentier, le placement le plus fiable est certainement l’investissement locatif. Mais que faire pour tirer profit de ce type de placement ? La rédaction vous livre quelques astuces pour réussir en tant que rentier.

Bien choisir son bien immobilier

L’investissement locatif permet en effet de percevoir des loyers à chaque fin du mois, et donc de se constituer des revenus supplémentaires. Cependant, tous les biens immobiliers ne se valent pas. Pour un logement à louer, il ne faut pas se fier à son coup de cœur. Non ! L’immobilier locatif doit intéresser les locataires potentiels. De la sorte, le rentier doit analyser les besoins de sa cible (appartements, studios, maisons pour personnes âgées, parking, entrepôts, etc.). L’emplacement par exemple est un élément clé. Ensuite, il faudrait tenir compte du prix. Pour louer moins cher, il faudrait acquérir au meilleur prix. La solution ? Trouver le meilleur rapport qualité-prix. Néanmoins, si vous voulez échapper à la gestion locative, placez votre argent dans les SCPI. C’est un investissement sûr et lucratif !

Attention ! L’investissement dans l’immobilier neuf peut représenter des atouts non négligeables malgré le prix un peu élevé : absence de coûts d’entretien et de rénovation, fiscalité avantageuse…

Trouver des moyens de financement

N’attendez pas d’avoir 40 ans pour devenir rentier. Placer l’argent dans l’immobilier peut vous fournir de nombreux avantages même dès votre plus jeune âge. Vous ne disposez pas d’un capital suffisant ? Souscrivez un crédit. D’ailleurs, aujourd’hui, les taux sont très attractifs, permettant de bénéficier d’un crédit à moindre prix. De plus, les conditions d’emprunts sont plus flexibles. Donc, c’est le bon moment ! L’avantage ? Avec une mensualité faible, vous pouvez tirer une rente dès le premier encaissement du loyer. En bref, profitez de l’effet de levier du crédit immobilier pour vous enrichir. Cela signifie que vous utilisez un argent qui ne vous appartient pas, mais qui génèrera des revenus. Cependant, pour commencer, utilisez un petit budget !

Savoir gérer l’investissement locatif

À priori, il est très important de bien choisir son locataire. Privilégiez les personnes sérieuses et solvables, ayant une situation stable. N’hésitez donc pas à demander des justificatifs (fiches de paie, etc.). Dans quel but ? Pour réduire les risques d’impayé. Une caution peut aussi être sollicitée pour appuyer le dossier.

Pour la gestion locative, si le rentier manque de temps, il peut déléguer cette tâche à des professionnels qui se chargeront de l’intégralité de la gestion de l’immobilier : l’encaissement des loyers, l’entretien du local, les formalités, etc.

Enfin, il est essentiel de multiplier le patrimoine et d’optimiser les espaces. Un bon rentier ne contente pas de ce qu’il a. Il diversifie ses activités. Par exemple, il loue sa résidence secondaire pendant la haute saison, il investit dans des parkings, etc.