Investissements immobiliers : les avantages du statut LMNP

Vous disposez d’un bien et vous souhaitez investir dans une location meublée non professionnelle ? Louer en meublé se révèle bien souvent une formule très avantageuse pour s’offrir un complément de revenu et se constituer un capital. Accessible à tous les contribuables domiciliés en France, le statut LMNP a de quoi séduire.

Des démarches simplifiées pour un complément de revenu

Vous pouvez exercer l’activité de loueur en meublé non professionnel en nom propre (sous votre nom) en complément d’une activité salariée et n’avez pas besoin pour cela de créer une société. Vous devrez seulement vous enregistrer sous le statut LMNP en envoyant au greffe du tribunal de commerce le formulaire P0I signalant votre début d’activité.

Un statut flexible

Rien ne vous oblige à poursuivre votre activité de loueur en meublé non professionnel plusieurs années. Une fois que vous aurez démarré votre activité de LMNP il vous sera très facile de reprendre le bien pour le vendre ou pour votre usage personnel, sous réserve de respecter les clauses relatives au préavis du bail stipulées dans ce dernier. Un bail meublé est un système très souple pour le propriétaire bailleur. Si ce dernier souhaite donner congé à son locataire, il est tenu de respecter un préavis de 3 mois alors que le délai est de 6 mois dans le cas d’une location nue. Vous devrez motiver votre refus de renouvellement de bail (pour vente du logement, reprise pour loger un ascendant, un descendant ou pour vous-même). Si vous louez votre bien en meublé à l’année et que vous désirez le vendre, le locataire ne dispose d’aucune priorité pour l’achat (contrairement aux locations vides) ce qui vous permet de reprendre possession de votre logement beaucoup plus facilement.

Un excellent rendement

Comme pour tout investissement, le premier point considéré lorsque l’on se lance dans la location meublée non professionnelle c’est le rendement. Grâce à une location meublée à l’année, il est possible de percevoir des loyers d’un montant de 15 à 25 % plus élevé que pour une location vide. Si vous choisissez de louer en meublé dans le cadre d’une location saisonnière vous pouvez espérer un loyer 2 à 3 fois supérieur à celui que vous demanderiez à l’année. Vous pouvez également louer plus cher votre bien meublé en fonction de sa situation géographique. Dans la mesure où le bien immobilier dispose de tout l’équipement et du confort nécessaire à la vie courante, le logement meublé est loué plus cher soit 10% (à Paris) à 20% (en province) voire plus…

Une fiscalité très attractive

Le statut LMNP vous donne le choix entre deux régimes fiscaux

– Le régime Micro Bic (ou régime forfaitaire) qui vous autorise un abattement de 50 % si les recettes générées ne dépassent pas 32 900 € par an ou de 71 % si votre bien est classé comme meublé de tourisme. À titre indicatif, une location nue ne permet que 30 % d’abattement.

– Le régime réel simplifié (dans le cas où vos recettes dépassent 32 900 € par an) vous permet d’amortir la valeur du bien, des travaux, du mobilier et de déduire toutes les dépenses liées à votre activité de LMNP (honoraires d’agence, charges de copropriété, impôts fonciers, intérêt d’emprunt…), à l’exception du terrain. Ce régime se révèle plus intéressant dans 85 % des cas. A contrario, dans le cadre d’une location nue, ces dépenses ne sont pas toutes déductibles.

La récupération de la TVA

La récupération de la TVA est un autre avantage apporté par le statut de loueur en meublé non professionnel qui vous assimile à un commerçant et vous permet à ce titre de récupérer en une seule fois la totalité de la TVA liée au logement.